Votre panier
Recherche
Contactez-nous ! 01 46 34 50 60 Mail
La pensée du mois
Le

Un chef-d'oeuvre de la littérature n'est jamais qu'un dictionnaire en désordre.(J. Cocteau, La fin du Potomak ,Gallimard)

Actus / Expo

Recevez nos offres
et nouveautés
Je m'abonne
Je me désabonne
Suivez-nous ! Facebook   Linkedin   Twitter  
Accueil > NOUVEAUTES > Nouveautés > Voyage à Rome - Les artistes européens au XVIe siècle (Relié)

Voyage à Rome - Les artistes européens au XVIe siècle (Relié) FONDS MERCATOR
 

Nouveautés

Voyage à Rome - Les artistes européens au XVIe siècle (Relié)

FONDS MERCATOR


Code EAN 13 : 9789061537076











 En stock:
Quantité  
59.95 € HT  
10.00 € HT 
Page en favoris
  Retour
Description du produit :
Dès le début du XVIe siècle, Rome a été le pôle d'attraction des artistes dans l'Europe entière. D'Espagne, des anciens Pays-Bas, de France, ils accouraient pour s'emparer de la culture qui s'y était imposée. De même qu'aujourd'hui les jeunes se rendent en Angleterre ou aux États-Unis pour améliorer leur anglais, ils venaient apprendre à parler italien dans leurs oeuvres - surtout en peinture. Leur formation n'était pas complète sans le voyage. 
Ils copiaient les antiques, étudiaient les maîtres, cherchaient à entrer dans les ateliers - où leur présence a été rarement détectée jusqu'ici - et, parfois, décrochaient des commandes. Alonso Berruguete, le grand sculpteur de Castille, et Pedro Machuca, qui fit bâtir à Grenade le palais de Charles Quint dans l'Alhambra des Maures, ont longtemps collaboré avec Raphaël avant de regagner leur pays. 
Le Flamand Michel Coxcie a exécuté une chapelle à fresque en partant des projets qu'en avait laissés Sebastiano del Piombo. Perin del Vaga est descendu dans les grottes de la Domus Aurea de Néron en compagnie d'un paysagiste flamand, qui a été son aide. Vasari mentionne parmi ses collaborateurs à la salle des Cent jours Pedro de Rubiales, qui laissera un chef-d'oeuvre à Naples pour le vice-roi, et Gaspar Becerra, qui entrera au service de Philippe II. 
Dans les palais romains sont intervenus des peintres tels qu'Antoine Caron, qui travaillera à la cour de Catherine de Médicis et de Henri II, Marten de Vos, qui dirigera le premier atelier d'Anvers, et Navarrete, " el Mudo ", que Philippe II chargera de nombreuses toiles à l'Escurial. Même Pieter Bruegel a fait le voyage - tout en tournant le dos aux antiques et aux maîtres pour regarder seulement la nature. 
Lorsque, dans les années soixante-dix, la " belle manière " italienne brille à Rome de ses derniers feux, parmi les protagonistes figurent le Bruxellois Hans Speckaert, qui s'y éteindra encore jeune, l'Anversois Bartholomäus Spranger, qui partira s'installer à Prague, chez Rodolphe II, et le jeune Candiote qui s'était vanté de pouvoir refaire le Jugement dernier à la chapelle Sixtine et qui deviendra en Espagne " el Greco ". 
A l'aube du nouveau siècle, les Flamands formaient à Rome une nombreuse colonie, dont une foule de paysagistes, quand y descendit le Francfortois Adam Elsheimer et qu'y séjourna Rubens, ouvrant la voie au baroque.

  • Date de parution : 26/09/2012
  • Editeur : Fonds Mercator
  • ISBN : 978-90-6153-707-6
  • EAN : 9789061537076
  • Présentation : Relié
  • Nb. de pages : 263 pages
  • Poids : 1.818 Kg
  • Dimensions : 26,4 cm × 29,2 cm × 2,5 cm






Biographie de Nicole Dacos

Nicole Dacos est licenciée en philologie classique, licenciée en histoire de l'art et archéologie, docteur en philosophie et lettres et agrégée de l'enseignement supérieur de l'Université Libre de Bruxelles, où elle a été professeur. Formée à Rome avec Ranuccio Bianchi Bandinelli et à l'école de Roberto Longhi avec Giovanni Previtali, Giuliano Briganti et Federico Zeri, puis à Londres, au Warburg Institute, avec Ernst Gombrich, elle a mené l'essentiel de sa carrière au Fonds National de la Recherche Scientifique de Belgique, y devenant directeur de recherches. 
Elle a enseigné aussi en Italie, en particulier à l'Université de Sienne. Senior guest du J. Paul Getty Museum à Malibu et du Center for Advanced Study in the Visual Arts à Washington, elle est docteur honoris causa de l'Université de Valladolid et lauréate de plusieurs prix, dont en 1988 le prix Christophe Plantin de la Ville d'Anvers et en 2007 le prix "Cultori di Roma" de la ville de Rome, décerné par l'Istituto Nazionale di Studi Romani.

lydiff.com © tous droits réservés
 
powered by Solution de magasin e-business logiciel de sites de vente sur Internet