Votre panier
Recherche
Contactez-nous ! 01 46 34 50 60 Mail
La pensée du mois
Le

Un chef-d'oeuvre de la littérature n'est jamais qu'un dictionnaire en désordre.(J. Cocteau, La fin du Potomak ,Gallimard)

Actus / Expo

Recevez nos offres
et nouveautés
Je m'abonne
Je me désabonne
Suivez-nous ! Facebook   Linkedin   Twitter  
Accueil > Histoire > Histoire & Politique > La bataille de Koursk (Broché)

La bataille de Koursk (Broché) Laville
 

Histoire & Politique

La bataille de Koursk (Broché)

Laville


Code EAN 13 : 9791090134324











 En stock:
Quantité  
6.00 € HT 
19.00 €
  Retour
Description du produit :
Après Stalingrad, les Russes souhaitaient un second succès qui achèverait de mettre l’armée allemande sur la défensive. Ils voulaient obtenir la maîtrise du combat et estimaient qu’avec 6400000 hommes, 98000 pièces d’artillerie, 9500 chars et canons automoteurs, et 8290 avions de combat modernes, ils devaient dominer une armée allemande comprenant 5300000 hommes avec 54300 pièces d’artillerie, 5850 chars et canons d’assaut et 3000 avions de combat.
D’autant plus que l’encadrement de l’armée rouge s’était renouvelé avec un fort contingent de jeunes officiers nouvellement aguerris et très dynamiques. L’armée allemande souhaitait retrouver la maîtrise qui lui échappait depuis quelque temps. Elle pensait que le saillant de Koursk lui offrait un champ de bataille idéal et qu’avec un effet de surprise elle serait en mesure de porter un coup sévère à l’armée rouge.
Mais les Russes étaient informés par leur agent en Suisse de l’opération qui se préparait. Ils avaient le choix soit de précéder l’offensive allemande par leur propre offensive, soit de préparer une défense sur 200 km de profondeur, avec champs de mines et obstacles anti-char, et de procéder à leur contre-offensive après que l’ennemi se soit affaibli dans ses attaques. Ils choisirent cette deuxième solution et rapidement se retrouvèrent en situation de pratiquer leur contre-offensive au nord, en direction d’Orel, comme au sud en direction de Kharkov.
C’est dans cette contre-offensive au sud que Vatoutine entraîna son armée blindée de réserve contre l’armée blindée de Manstein. C’est à la hauteur du village de Prokhorovka que se fit l’abordage des deux forces blindées. Ce fut la plus grande bataille de chars de la Seconde guerre mondiale qui rendit Koursk célèbre. Les Allemands y perdirent 1500 chars, 3000 canons et 3700 avions. Après Koursk, plus jamais l’armée allemande ne put retrouver la maîtrise du conflit.
Elle leur avait échappé. Nous étions à l’été 1943. Nb. de pages : 93 pages  Dimensions : 15,6 cm × 24,0 cm × 0,9 cm
lydiff.com © tous droits réservés
 
powered by Solution de magasin e-business logiciel de sites de vente sur Internet