Votre panier
Recherche
Contactez-nous ! 01 46 34 50 60 Mail
La pensée du mois
Le

Le livre est l'ami de la solitude.Il nourrit l'individualisme libérateur. Dans la lecture solitaire, l'homme qui se cherche lui même a quelque chance de se rencontrer. G.Duhamel (Défense des lettres, Mercure de France).

Actus / Expo

Recevez nos offres
et nouveautés
Je m'abonne
Je me désabonne
Suivez-nous ! Facebook   Linkedin   Twitter  
Accueil > NOUVEAUTES > Nouveautés > Cérés et le laboureur La construction d'un mythe de l'agriculture au XVIIIe siècle. (Catherine Clavillier)

Cérés et le laboureur La construction d'un mythe de l'agriculture au XVIIIe siècle. (Catherine
 

Nouveautés

Cérés et le laboureur La construction d'un mythe de l'agriculture au XVIIIe siècle. (Catherine Clavillier)

Editions du Patrimoine


Code EAN 13 : 9782757700228











 En stock:

Quantité  
39.00 €
Page en favoris
  Retour
Description du produit :
C'est au cours des années 1760 qu'émergent de façon simultanée, dans tous les arts, des oeuvres qui, sans être en rupture avec l'époque antérieure, expriment une sensibilité nouvelle à l'égard du monde rural. Le goût pour le langage mythologique et allégorique, mais aussi pour la pastorale, s'affaiblit. On passe ainsi de Cérès ou de la figure du berger à celle emblématique du laboureur ; de la faucille ou de la houlette à la charrue. Sous l'effet du développement des sciences expérimentales et de la physiocratie, la campagne est décrite avec un souci sinon d'exactitude au moins de vraisemblance, dans un esprit proche de l'Encyclopédie ou des ouvrages d'agronomie. Une architecture rurale soucieuse de commodité, d'hygiène et de sécurité voit le jour tandis que l'art des jardins cherche les voies pour joindre l'utile à l'agréable. Les sciences, néanmoins, tout en désenchantant le monde rural, sont porteuses d'un nouvel imaginaire. On construit une histoire de l'agriculture alliant références historiques et mythiques. On fait de la campagne un monde idéalisé où l'harmonie est moins poétique et religieuse que familiale et sociale. On s'éprend à ce point de ce monde rural imaginaire qu'on édifie des hameaux et des fermes parées et qu'on se fait portraiturer en robe de gaulle et chapeau de paille. Ces divertissements apparemment légers masquent toutefois des enjeux politiques et sociaux de taille. Soucieux de légitimité, le roi guerrier et nourricier se mue en roi paysan tandis que l'agriculteur est élevé au rang de héros anonyme, utile à sa patrie. Nb. de pages : 160 pages Poids : 0.785 Kg Dimensions : 22,0 cm × 28,0 cm × 1,3 cm

lydiff.com © tous droits réservés
 
Site conçu et géré avec la Solution eCommerce PowerBoutique